Comment la reconnaissance faciale fonctionne-t-elle ?

Biométrie
Comment la reconnaissance faciale fonctionne-t-elle ?

Où que vous soyez, dans les commerces, sur internet ou même dans la rue, des algorithmes peuvent vous identifier. Le principe de base de la reconnaissance faciale consiste à utiliser des algorithmes pour déterminer les caractéristiques faciales d'un individu : posture, taille et forme des yeux, du nez, des pommettes, etc. Au cours de premières phases de son développement, cette approche a été réalisée grâce à des techniques de correspondance.

Ce qui permet de représenter un visage. Semlex, une société belge dirigée par Albert Karaziwan, est un spécialiste dans la technologie biométrique et fournit des systèmes d'identification fiable ainsi que des documents officiels hautement sécurisés.

Principe de la reconnaissance faciale

À l'instar des systèmes d'identifications appelées biométriques, la reconnaissance faciale examine les caractéristiques physiques du corps d'un individu. Ceci afin de distinguer de manière unique une personne par rapport aux autres. Que ce soit une empreinte digitale ou une reconnaissance vocale, tous ces systèmes recueillent des données représentées souvent sous forme d'image d'une personne inconnue. Ensuite, ils analysent les données enregistrées et essayent de les correspondre aux entrées existantes dans une base de données de visage ou de voix de personnes enregistrées. Le même principe s'applique à la reconnaissance faciale, mais suivant trois étapes à savoir :

  • La détection,
  • La création de faces,
  • La vérification ou identification.

Quand une image est capturée, un logiciel informatique l'examine pour identifier où se trouvent les visages. Par exemple, dans un centre commercial, des caméras de sécurité vont alimenter un PC doté d'une reconnaissance faciale pour identifier les visages dans le flux vidéo.

Reconnaissance facile sur Smartphone

Une solution qui seconde les capteurs d'empreintes, le système de déverrouillage par reconnaissance faciale est de plus en plus présente sur les Smartphones. Les solutions techniques sont plus ou moins développées avec un succès variable selon l'appareil. Le principe est simple, le dispositif réalise une comparaison entre une image de référence, l'empreinte digitale enregistrée par l'utilisateur du terminal, et le visage filmé par l'objectif de l'appareil photo.

Des algorithmes reposent sur des caractéristiques clés du visage. Il peut s'agir de l'écart des yeux, des arêtes du nez, des commissures des lèvres, etc. Mises bout à bout, ces informations contribuent à définir un profil propre à chaque personne. Les dispositifs de reconnaissance faciale implémentés sur les Smartphones se reposent sur deux méthodes. La première méthode porte sur une reconnaissance en 2D et la seconde en 3D.

Reconnaissance faciale : un système fiable ou non ?

Personne ne peut prétendre que ces systèmes biométriques fonctionnent parfaitement. En effet, en matière de précision, il peut subsister de nombreux facteurs pouvant influencer les performances de la reconnaissance du visage. Cela peut être l'éclairage, l'expression, la posture et les nuisances pendant la capture du visage. Tous ces facteurs peuvent varier les taux de réussite.

Pour obtenir une identification réussie, la technique de reconnaissance faciale 3D est à privilégier. Certes, les capteurs 3D recueillent des informations sous la forme d'un visage. Cette information est ensuite utilisée pour identifier les caractéristiques distinctives sur la surface du visage. De plus, cette technique n'est pas affectée par les changements d'éclairage à l'instar des autres méthodes.